Minuscule 2445 : Marc 8.13-29

Ce manuscrit s’appelle Minuscule 2445. Il contenait à l’origine les quatre évangiles, bien que des parties importantes manquent aujourd’hui. L’écriture indique qu’il a été copié au 12e siècle. 2445 est un témoin du texte de Marc, Luc et Jean tout-à-fait valable, et pourtant il semble être complètement ignoré par les éditeurs des éditions modernes du Nouveau Testament en grec. Il n’est pas cité par le Nestle-Aland, le texte de l’Alliance Biblique Universelle ou par le Nouveau Testament Grec de Tyndale House. Pourquoi ce magnifique document, soigneusement copié et providentiellement préservé pendant plus de 800 ans, serait-il négligé ?

La réponse est simple : nous avons actuellement accès à plus de 5000 manuscrits contenant une partie du Nouveau Testament en grec, dont des centaines datent même de plus de 2445. Avec autant d’exemplaires du texte du Nouveau Testament préservés, nous n’avons même pas la possibilité de comparer chacun d’entre eux. De plus, bien qu’il y ait inévitablement de nombreuses différences entre nos différentes copies, et des différences considérables, dans l’ensemble, tous ces milliers de manuscrits ont essentiellement le même texte.

Il s’avère donc que 2445 est, pour ceux qui étudient le texte du Nouveau Testament, un autre manuscrit parmi les nombreux autres qui racontent tous la même histoire, complètement éclipsé par des cousins plus anciens et plus importants. 2445, plutôt que d’être significatif pour déterminer le texte du Nouveau Testament, devient significatif en tant que témoin de la stabilité du texte du Nouveau Testament. Son insignifiance même fait preuve de la montagne de manuscrits qui sous-tend le texte du Nouveau Testament que nous lisons aujourd’hui.